Gouverner dans l’ombre de l’État de droit en temps de pandémie


Photo/image : Options Politiques

La déclaration d’un état d’urgence ou d’une urgence sanitaire liée à une menace pour la vie ou la sécurité d’une nation est un pouvoir extraordinaire qui bouleverse plusieurs des acquis de notre société. Au nom du « bien-être collectif », l’État (re)prend une place prédominante et met en veilleuse des libertés individuelles fondamentales ou en restreint considérablement l’exercice.

Dans le contexte actuel, l’État de droit renvoie à plusieurs aspects de notre cadre législatif. Malgré l’exercice de pouvoirs exceptionnels en contexte d’urgence, y incluant un pouvoir accru de l’exécutif, les gouvernements ne sont pas dispensés de respecter la Constitution du pays.


Lire l'article complet sur Options Politiques »