Réseau juridique du Québec (avocat.qc.ca)
Documentation juridique
Plus de 1000 pages pour vous

L'assurance vie avec valeur de rachat, un investissement à long terme


Pierre Barbe, AdmA, Pl.Fin.
1071 Chemin Notre-Dame, Saint-Rémi, Qc, J0L 2L0

 

Contenu

Introduction

Les choix d'assurance-vie

 
1. Assurance temporaire à prime croissante
 
2. Assurance temporaire à prime constante
 
3. Assurance vie universelle à prime cessante
Analyse

Conclusion

 


Introduction

Pour ceux qui désirent se procurer une assurance vie, le choix d'un type d'assurance, avec ses différents types d'options, s'avère souvent assez complexe pour en décourager plus d'un. Il existe essentiellement trois types d'assurance, soient l'assurance temporaire à prime croissante, l'assurance temporaire à prime constante et l'assurance vie permanente à prime cessante avec valeur de rachat. Le choix d'une assurance vie est un choix important qui ne devrait pas être pris à la légère. Parmi ces types d'assurances, il existe plusieurs variantes et combinaisons, chacune comportant des avantages et des inconvénients.

Il est donc important de bien comprendre l'assurance que vous souscrivez afin d'être certain qu'elle vous permettra d'atteindre vos objectifs financiers.

 

Le présent article examine ces options et vise à éclairer le lecteur dans ses décisions.

Pour l'examen des différents types de contrat d'assurance, on peut établir un classement selon la structure de la prime. Voici une esquisse des trois principales variétés ainsi que les avantages et inconvénients de chacune d'entre elles.

Les choix d'assurance-vie

Les trois types de contrat d'assurance peuvent être présentés comme suit :

1. L'assurance temporaire à prime croissante :

En vertu de ce régime, la prime augmente périodiquement et il n'y a pas de valeur de rachat, la prime d'assurance ne visant qu'à payer le coût d'assurance sans accumuler de capital. Au départ, les frais d'assurance sont peu élevés et avec l'âge, le coût d'assurance augmente considérablement. En outre, lorsque les primes cessent d'être payées, il n'y a aucun capital et aucune protection. Par exemple, pour 200 000 $ de ce genre de couverture, la prime peut commencer à 245 $ par an (à l'âge de 41 ans) pour atteindre progressivement 11 525 $ par an à l'âge de 85 ans! C'est un des principaux problèmes de l'assurance temporaire : le fait que le coût devienne le moins abordable au pire moment, à savoir durant la retraite. Qui plus est, ces types de régimes sont conçus de telle sorte qu'ils expirent à l'âge de 80 ans, ce qui est généralement en deçà de l'âge de l'espérance vie de l'assuré. Près de 10% à 30% des contrats d'assurance temporaire souscrits donnent lieu à un règlement de sinistre par la compagnie d'assurance, ce qui est très rentable pour les compagnies qui ont perçu des primes, sans avoir à débourser le montant d'assurance pour lequel les primes ont été perçues.

2. Assurance temporaire dite permanente sans valeur de rachat à prime uniforme, valant pour la durée de la vie de l'assuré :

Selon ce régime, la prime reste uniforme et est versée la vie durant. Il s'ensuit que si l'on cesse de verser la prime, on ne bénéficie plus de protection d'assurance.

 

L'assurance temporaire dite permanente est essentiellement un contrat d'assurance, dont on a retiré le paiement de dividendes et le versement de sommes dans le cas où le propriétaire mettrait fin au contrat prématurément (valeurs de rachat).

 

 

3. L'assurance vie permanente à paiement rapide :

Ce genre de régime est semblable à celui de l'assurance temporaire à prime permanente, mais la prime est plus élevée et elle est répartie sur une période plus courte. Le coût d'assurance peut être croissant ou uniforme. L'assurance vie ressemble à un prêt en ce sens qu'elle revient moins cher quand on la paye plus rapidement.

 

Ce type d'assurance peut être rentable, dans la mesure où l'on fait une projection prudente, lorsque le titulaire ne dispose pas immédiatement d'une importante somme forfaitaire et qu'il désire remettre une somme à sa succession de façon certaine, afin de couvrir une perte. De cette façon, le capital d'assurance représente un emprunt de fonds auprès d'une société d'assurance sous forme de contrat.

L'option de dépôts est une composante souple et attrayante de l'assurance vie permanente. Elle permet de faire des paiements additionnels avec report d'impôt et d'accumuler plus rapidement des valeurs. Les paiements faits au titre de l'option de dépôts servent à souscrire un supplément d'assurance appelé assurance de l'option de dépôts. L'assurance de l'option de dépôts n'exige pas d'autres peiements et est assortie d'une valeur de rachat qui ouvre le droit à un crédit de rendement.

 

Le crédit de rendement est le montant que le contrat génère et qui permet d'accroître la valeur de rachat. Il est important que ce rendement soit "nivelé" pour réduire la volatilité. Pour ce faire, les gains ou les pertes réalisés sur la partie placement sont échelonnés ou "nivelés" sur une plus longue période, ce qui permet de stabiliser les revenus de placement et de niveler les taux du crédit de rendement.

 

La meilleure façon de capitaliser une assurance permanente est d'utiliser l'option de dépôt le plus possible. L'assurance vie permanente est l'assurance qui répond le plus efficacement à cette situation. Plus vite le coût de l'assurance est acquittée, plus le régimese capitalise.

La rentabilité dépendra du taux de rendement interne utilisé lors d'une illustration, sous réserve des règles de conformités fiscales. D'où la raison d'être, des conseillers (ères) en sécurité financière et de leur responsabilité professionnelle qui requiert de recommander le bon produit d'assurance au bon client.

Analyse

Le choix d'une assurance temporaire peut constituer une erreur à long terme. En comparant l'accumulation de fonds dans une police permanente et le total des primes au cours d'une période spécifique, on peut voir comment le coût modique de l'assurance temporaire monte en flèche au fil des ans. Compte tenu du coût croissant de l'assurance temporaire, il faut environ 15 ans pour qu'une assurance vie permanente dépasse le seuil de rentabilité du coût d'une assurance temporaire. En fait, l'achat d'une assurance temporaire n'est pas un moyen rentable de se procurer de l'assurance à long terme.

Il peut être plus avantageux de souscrire à une assurance vie permanente qu'une assurance de type temporaire. Bien des gens estiment que l'assurance " temporaire " est la plus économique des assurances. Ce n'est toutefois pas le cas, lorsque l'on a besoin d'une protection de longue durée. Le coût initial peu élevé de l'assurance temporaire peut séduire au début, mais il faut en examiner tous les aspects avant d'arrêter son choix.

L'accumulation d'argent à l'abri de l'impôt à l'intérieur d'une police d'assurance vie exonérée s'intègre généralement à une stratégie de planification en assurance.

Les compagnies d'assurance garantissent le statut exonéré d'impôts périodique de leurs contrats durant la période d'accumulation. L'assureur voit à ce que le provisionnement de leur contrat rencontre les conditions d'exonération. C'est là, un aspect intéressant pour le client et ses conseillers fiscaux qui autrement devraient recourir aux services d'un actuaire pour savoir si leur police est exonérée d'impôts périodiques annuels ou non.

Conclusion

Il s'agit d'abord de trouver le but d'assurance ou le besoin de protection et de couvrir le risque au moindre coût. Si la période de protection est déterminable, alors l'assurance temporaire qui correspond au terme de la protection s'avère la plus appropriée.

Généralement la période de protection est indéterminée, le cas échéant, après l'âge de 80 ans, l'assurance temporaire n'est généralement plus disponible. L'assurance demeure un produit de gestion de risque où :

 

Le montant de couverture = Au montant d'assurance pure + la prime " dépôt " - le coût d'assurance - les frais d'administration + le crédit de rendement.


Dernière mise à jour : 05 juin 2009

Avis : L'information présentée ci-dessus est de nature générale et est mise à votre disposition sans garantie aucune notamment au niveau de son exactitude ou de sa caducité. Cette information ne doit pas être interprétée comme constituant un ou des conseils ou avis juridiques. Si vous avez besoin de conseils juridiques particuliers, veuillez consulter un avocat ou un notaire.

© Copyright 2001 - , Pierre Barbe, Tous droits réservés.