Réseau juridique du Québec (avocat.qc.ca)
Documentation juridique
Plus de 1000 pages pour vous

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Le testament biologique sur Internet

 

Montréal, le 27 novembre 2001 – Le testament biologique ou directives de fin de vie est maintenant disponible pour tous les Québécois et Québécoises (www.avocat.qc.ca/dernieresvolontes.htm). Méconnu au Québec, le testament biologique est un document juridique par lequel le "testateur biologique" dicte ses volontés dans l’éventualité où il serait en fin de vie et incapable de s’exprimer. Ces directives incluent notamment le refus ou l'acceptation de traitements médicaux, les souhaits des derniers moments de vie (décès à la maison par exemple) et le don d'organe.

"Toutes les personnes soucieuses de voir leurs volontés de fin de vie respectées devraient rédiger un testament biologique," explique Jean-Daniel Hacala, avocat spécialisé en droit médical et collaborateur principal du testament biologique. "Le testament biologique permet au patient qui ne désire pas de traitements autres que des soins de confort, de se prémunir contre l'acharnement thérapeutique et de mourir en toute dignité," ajoute Me Hacala.

Le testament biologique disponible exclusivement sur le Réseau juridique du Québec (www.avocat.qc.ca) est le fruit de centaines d'heures de travail réalisées par des avocats spécialistes et médecins et le premier document de ce genre offert à la population québécoise.

"Un testament biologique bien rédigé, adapté aux besoins médicaux des patients et fait au moment opportun, aide la famille, le médecin et l'équipe traitante à comprendre les désirs du patient lorsque qu'il est en phase terminale ou préterminale," explique Dr Louise Thibault, collaboratrice au testament biologique. "La population qui vieillit rend la présence au dossier médical de ces renseignements de plus en plus impérative pour faciliter les décisions des établissements de santé."

Quoique le testament biologique puisse être rédigé par tous, il devrait à tout le moins être rédigé par exemple, par des personnes du bel âge ou qui souffrent de maladies graves. Le médecin de famille ou le médecin traitant pourrait être impliqué à l'étape de la rédaction du testament biologique puisqu'il peut expliquer les conséquences de ces volontés tout en tenant compte de la condition médicale actuelle du patient.

"La demande pour le testament biologique provient notamment de personnes qui désirent ce document pour leurs parents. Les enfants veulent connaître les volontés de fin de vie de leurs parents et avoir les outils pour les faire respecter le moment venu," déclare Me Marc Gélinas, avocat et président de Jurismedia.

La trousse des "Dernières volontés", offerte sur le Réseau juridique pour 19,75$, inclut le testament biologique et les directives funéraires. Les directives funéraires permettent à son auteur de préciser le déroulement de celles-ci, par exemple : s'il veut ou non être exposé, le type de service envisagé, les lectures et musique, la sépulture (incinération ou enterrement), les dons, les messes, etc.

Jurismedia est créatrice du Réseau juridique du Québec, le portail du droit au Québec comptant 30 000 visiteurs mensuellement. Les visiteurs du site peuvent entre autres y trouver plus de 1300 pages de contenu juridique vulgarisé, ainsi qu'un accès à des centaines d'avocats. Ils peuvent y rédiger leur testament, leur mandat en cas d'inaptitude, une mise en demeure et divers autres contrats.

- 30 -

Source :


Jurismedia
Marc Gélinas 450 621-8283
mgelinas@avocat.qc.ca
www.avocat.qc.ca, section "Centre des médias"

Les journalistes peuvent obtenir une copie de la Trousse des dernières volontés sans frais en envoyant un courriel à mgelinas@avocat.qc.ca.


Autres ressources:

Le testament biologique (directives de fin de vie) : Un document indispensable et complémentaire au mandat en cas d’inaptitude (Réseau juridique du Québec)

AVIS DU COMITÉ DE BIOÉTHIQUE SUR LA VALEUR LÉGALE ET ÉTHIQUE DU TESTAMENT BIOLOGIQUE http://www.crchul.ulaval.ca/crchul/fr/autres/bioethique/
janvier1988.htm

Santé publique de Montréal: http://www.santepub-mtl.qc.ca/Maladie/volonte.html